06 31 69 92 38
destruction nid de chenilles processionnaires ardeche

Destruction de nids de chenilles processionnaires

Destruction de nids de chenilles processionnaires Coupe des branches et incinération des nids

http://ecim-arbre.fr/wp-content/uploads/2018/03/processionaire-364x354.jpg

Face à la prolifération des chenilles processionnaires du pin dans nos régions, nous sommes en mesure de détruire les nids de façon écologique et sécurisée.

Munis de protections, nous coupons les branches infectées par les nids et les détruisons ensuite par incinération. Nous privilégions cette méthode écologique car aucun produit chimique n’est utilisé.

Qu'est-ce que la chenille processionnaire du pin ?

C'est la larve d'un papillon de nuit qui éclot généralement pendant l'été. La femelle papillon cherche un pin pour y pondre ces œufs. Cinq à six semaines plus tard les chenilles éclosent. Après avoir muées 3 fois et tissées plusieurs nids, l'hiver est là et elles tissent leur dernier nid. Elles ne sortent que la nuit pour se nourrirent en se déplaçant en procession, d’où leur nom...

Pourquoi est-ce un nuisible ?

Cette chenille provoque la défoliation (pertes d'aiguilles) total ou partiel du pin qui les abrite. Si l'arbre est suffisamment âgé il s'en sort en récupérant sur plusieurs années. Un arbre plutôt jeune et soumis à des attaques répétés de chenilles peut finir par en mourir.

Il faut d'autant plus la supprimer quand elle se trouve proche d’habitation car elle est très urticante pour les humains mais aussi pour les animaux.

La chenille est recouverte de poils, très légers et fragiles qui se détachent très facilement dès que la chenille est inquiétée ou excitée et peuvent être emportés par le vent. Lorsque le poil se brise, dès le premier contact, la substance urticante et allergisante qu'il contient, la « thaumétopoéïne », se libère provoquant des démangeaisons très vives. Ces irritations se caractérisent par des érythèmes ou des éruptions prurigineux accompagnés parfois d'atteintes oculaires ou pulmonaires voire des réactions allergiques plus graves telles que les œdèmes de Quincke ou les chocs anaphylactiques.

Il faut être très vigilant avec les animaux de compagnies, notamment avec le chien. Le contact avec les poils urticants de la chenille processionnaire du pin provoquent de vivent réactions. Les réactions sont vivent et entraînent des brûlures, œdèmes, et douleurs. Dans ce cas l’animal peut subir un choc anaphylactique qui peut parfois provoquer un gonflement de la trachée et l’empêcher de respirer. La réaction peut provoquer la nécrose d'une partie de langue qui doit subir une ablation partielle et parfois empêche l’animal de se nourrir et doit être euthanasié.

Services Taille, Abattage, Démontage